5 juil. 2016

"L'assassin royal - Première époque, 1" de Robin Hobb

                                         
Bâtard du Prince 
Chevalerie, le jeune Fitz 
grandit dans l'ombre 
de la forteresse
de Castelcerf, où le Roi 
Subtil ambitionne 
de faire de lui 
son assassin personnel. 
Mais pour survivre, 
et avant même 
d'apprendre à manier 
la lame, il lui faudra 
faire preuve d'une 
connaissance parfaite 
des arcanes 
de la politique.








Petite musique de Game of Thrones pour accompagner cette critique parce que ce livre est dans la même veine que cette saga dont tout le monde parle. Petite aparté, personnellement je n'ai pas vu la série mais j'ai lu les deux premiers livres ;-)


L'assassin royal. Cela faisait un moment qu'il traînait dans ma PàL et je suis contente de l'en avoir enfin sorti, regrettant presque de ne pas l'avoir lu plutôt. J'ai enfin compris l'engouement autour de cette saga dont j'avais beaucoup entendu parler. Je n'ai lu que cette première intégrale, mais on sent déjà bien que c'est une saga incontournable (ou pas au choix de chacun) de la littérature imaginaire. En tout cas, je lirais les suites des que j'en aurais l'occasion.

L'univers créé, ce monde décrit par Robin Hobb est tout simplement génial. Détaillé à souhait, il nous permet une immersion totale auprès des protagonistes et de cette époque proche du Moyen-Âge. Grâce à toutes les descriptions sur les paysages, les gens, les façons de vivre, ... je me suis plongée à fond dans ce récit, prenant énormément de plaisir à la lecture.
J'aime quand les livres nous emportent entièrement, nous enlèvent de notre quotidien pour nous absorber dans celui des héros que nous suivons.

Et cette touche de magie, surgie au beau milieu de rien sous la forme des Pirates Rouges ainsi que de deux autres formes de magie: le Vif et l'Art. J'ai trouvé ces pouvoirs très intéressants, changeant de tout ce que j'ai l'habitude de croiser personnellement dans les livres. C'est fascinant d'apprendre à les connaître, les découvrir au fur et à mesure que les découvrent nos héros.

Enfin nos héros... Notre héros surtout, Fitz, jeune homme dont on suit l'évolution tout au long du récit. C'est un plaisir de le suivre dans son développement, de sa plus tendre enfance à l'âge adulte ou presque. Le fait de ne pas le quitter d'un pas permet de s'attacher facilement à lui.
Il vit de nombreuses aventures, épreuves tout au long de sa vie et j'avoue avoir tremblé à ses côtés, combattu quand c'était nécessaire et douter le reste du temps! Pour son jeune âge, il doit faire face à de nombreuses épreuves que des fois, ça fait presque trop...

Des autres personnages, il y en a énormément je ne peux pas tous les citer, j'ai cependant quelques préférences. J'ai adoré Burrich même si certains de ses côtés sont agaçants et énervant, ça reste un personnage fort et très impressionnant. Il a son code de conduite, semble ne rien craindre et a une stature qui en impose. Je l'ai beaucoup apprécié.
Autre personnage que j'ai adoré c'est le fou. J'ai été intriguée par ce protagoniste et me suis énormément attachée à lui au fur et à mesure du temps qui passait. Ca reste une personnage très mystérieux, dont on ne sait presque rien mais c'est ce qui attire finalement, ce mystère qui l'entoure. Et puis j'adore sa façon de parler!
J'ai également beaucoup apprécié Vérité, un des fils du Roi Subtil. C'est un personnage qu'on apprend à découvrir au fil de l'histoire, prenant de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure du temps qui passe. C'est un personnage que j'ai un peu pris en pitié, souhaitant une autre vie pour lui.

Trop de personnages, trop de jeux de pouvoirs et au final, beaucoup de secrets, de mystères et d'intrigues. Il n'est pas possible de s'ennuyer au cours de cette lecture tant l'histoire est prenante et ne cesse d'évoluer. Plus le temps passe, plus j'ai douté de tout le monde, n'arrivant plus à faire confiance à personne. Il est difficile voire impossible de caser les gens dans des cases comme "gentils" et "méchants", c'est beaucoup plus subtil que ça.

J'ai forcément envie de me plonger dans la suite, afin de découvrir la suite des aventures de notre cher Fitz. C'est une saga qui est excellente pour le peu que j'en ai lu et je ne doute pas que la suite me plaira. Alors certes, les intégrales sont des pavés mais les 1100 pages passent très facilement.

Ce n'est pas un coup de coeur. Pourquoi? Peut-être parce que ça ressemble à beaucoup de livres du même genre (et en même temps, c'est le genre qui veut ça!) ou peut-être qu'il m'a manqué une toute petite étincelle. En tout cas, je ne peux que le recommander aux amoureux de ce genre.




Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (67/50), dans le challenge Littérature de l'Imaginaire (31/36), dans le challenge des sagas ainsi que dans le challenge Emprunts de livres (28/30)


 

6 commentaires:

  1. Il faut que je commence cette saga ! Ça a l'air tellement bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment bien :D
      Je te le conseille, c'est vraiment très prenant comme saga :)

      Supprimer
  2. Faut que je le sorte de ma pàl ^^ *Marie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui tout à fait d'accord!!! Qu'est-ce que tu attends? ^^

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup Robin Hobb et j'ai très envie de découvrir L'assassin royale mais je veux finir Les aventuriers de la mer avant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les aventuriers de la mer" me tente bien aussi!! J'ai cru entendre que ces deux sagas pouvaient se lire en alternance... Faut que je me renseigne!!

      Supprimer