3 juin 2016

"La Passe-Miroir - Tome 2: Les disparus du Clairedelune" de Christelle Dabos



Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépends les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d'une redoutable vérité.




Comment donner son avis sur un livre aussi complexe et aussi formidable que ce deuxième tome de la saga de la Passe-Miroir? J'avoue ne pas savoir par où commencer, tellement il y en aurait à dire pour vous expliquer pourquoi j'adore ce livre. Mais je ne vais pas tout détailler, car je vais forcément en oublier et cela va me frustrer. Je vais rester en surface mais je vais vous donner envie de lire ce deuxième tome, enfin j'espère.


Déjà, l'univers! Parlons de cet univers créé par Christelle Dabos! Il est complètement fou tellement il est riche en détails, ne ressemblant à aucun autre et d'une précision folle. Cet univers complètement inventé est prenant et j'ai été complètement immergée du début jusqu'à la fin du livre. Comme une parenthèse dans ma vie, j'ai quitté notre monde actuel pour me plonger intégralement dans Anima et le Pôle, arche fascinante, soit dit en passant. Je reste encore subjuguée par la quantité de descriptions et d'éléments qui m'a permis de tout imaginer et voir les scènes se dérouler sous mes yeux.


Cela n'est pas chose aisée de parvenir à ce résultat avec moi mais Christelle Dabos est un génie de l'écriture.

Son style est fascinant, sa plume délicieuse à parcourir, tellement que les pages passent rapidement et c'est trop rapidement que le livre se referme. L'envie de rester blottie dans cette histoire était forte, un peu comme certaines sagas qui me transportent tout autant.


Au delà de l'univers, l'histoire est tout aussi impressionnante de richesse, de rebondissements, de péripéties inattendues et de dénouements incroyables. De nouveaux personnages amènent un nouveau souffle à l'histoire, de nouvelles intrigues hallucinantes et des mystères qu'on tente de percer avant notre très chère héroïne. Une nouvelle fois, l'impression de se retrouver à la cour du Roi Soleil, avec toutes les manigances et complots pouvant se révéler mortels. 
J'ai adoré une nouvelle fois cette ambiance si particulière, tout ce monde qui tourne autour de Farouk, l'esprit familial de l'arche du Pôle. Ce personnage est fascinant, effrayant et difficile à cerner. Mais il apporte tellement à l'histoire, surtout la fin du livre qui était totalement inattendue pour moi.

Et puis nos deux personnages principaux, mes deux petits protégés. Ophélie est fidèle à elle-même dans ce tome là, personnage atypique tentant de survivre dans cet environnement qui est bien trop dangereux pour elle. Elle fait toujours preuve d'une force de caractère et d'une fidélité à ce qu'elle est, qu'elle ne peut que avoir mon approbation. Elle ne change pas de ligne de conduite, respectant ses convictions et nous étonnant à de nombreux moments. Parce qu'elle ne se laisse pas faire et c'est très plaisant à suivre. 
J'adore vraiment ce personnage.

Et Thorn... Déjà dans le premier tome il m'avait conquise, cela ne s'est que renforcé dans ce deuxième tome où nous apprenons un peu plus à le connaître. Il est toujours aussi sombre, aussi mystérieux, aussi inquiétant mais il a ce petit quelque chose qui fait qu'on s'attache à lui. Il s'ouvre un peu plus à Ophélie, parvient à dévoiler certains détails de sa vie et c'est très touchant même si leur relation demeure stérile. Pas totalement stérile, elle évolue un peu, ils se parlent un peu plus, apprennent à se faire confiance mais ce n'est pas vraiment ce à quoi on s'attend.

Je crois d'ailleurs que c'est ce qui fait la force de ce livre et de l'univers de Christelle Dabos: elle va là où on ne l'attend pas. J'ai souvent été étonnée des choix, frustrée par certains passages mais c'est tellement bien qu'elle n'ait pas choisi la facilité ;-)


J'en ai déjà dit beaucoup sur ce livre et je vais m'arrêter là, pour ne pas tout vous dévoiler. Je pourrais en parler des heures, vous dire que j'adore l'idée des esprits de famille et qu'on en apprend encore plus dans ce tome et que ça en devient de plus en plus fascinant et intriguant. Je pourrais vous dire que je suis totalement fan de la famille d'Ophélie et que Bérénice est de plus en plus intéressante également. Je pourrais vous en dire tellement plus...

Mais ce que je vais juste rajouter c'est que ça va être long d'attendre la sortie du troisième tome et que ce deuxième tome est évidemment un coup de coeur.




Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (54/50), dans le challenge Littérature de l'Imaginaire (27/36) ainsi que dans le challenge des Sagas.



2 commentaires:

  1. Gros coup de coeur pour cette saga, ça va être dur d'attendre la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ça va être dur d'attendre!!!

      Supprimer