9 juin 2016

"Jusqu'à la Fin des Temps" de Céline Guillaume



Au milieu des bois, lors d'une nuit sans lune, elle m'apparut pour la première fois. Mythe ou réalité, annonciatrice d'infortune ou de réussite, je l'ignorais... Seule une antique pièce syrienne abandonnée sur mon siège témoignait de ma rencontre avec la Dame Blanche, messagère de l'au-delà qui allait me guider vers ma destinée tracée depuis la nuit des temps.
Huit siècles après le début de cette histoire dans l'Histoire, je tenais dans mes mains notre devenir.




Avant de parler de l'histoire et de Céline Guillaume, arrêtons-nous quelques instants sur ce livre. C'est un livre magnifique, un petit trésor qui me plaît d'avoir dans ma bibliothèque. 
Avec une couverture rigide et en même temps douce, c'est un objet très plaisant qu'il est agréable d'avoir en main. Affublé d'un marque page intégré représenté par une ficelle, il est en plus pratique (sauf quand on a un chat qui essaye à tout prix d'attraper cette ficelle!!).
Et l'intérieur du livre est tout aussi magnifique, il y a des illustrations accompagnant chaque partie, les chapitres sont joliment décorés, et les numéros de pages également. C'est un plaisir à lire.


Intéressons-nous maintenant à l'écriture de Céline Guillaume. Elle a une plume magnifique, que dis-je féérique! C'est si plaisant à lire, si facile; elle nous emmène dans d'autres temps et d'autres lieux si aisément avec ses mots, ses phrases. Finalement, qu'importe l'histoire, sa plume sait nous transporter, ses écrits font et sont le voyage. C'est un tel plaisir que de se plonger dans cette féérie, car oui, c'est le mot qui convient le mieux à cette auteure: féérie. 


L'histoire n'est pas en reste à côté de tout ce que je viens de dire. Il n'y a pas que l'objet livre et la plume de Céline Guillaume qui font de ce livre, un excellent livre. 
C'est une nouvelle fois un conte très plaisant qu'elle nous propose. Je dis conte parce qu'il y a toujours ce côté féérique que j'aime bien et j'ai eu l'impression de lire un conte. 
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Cassandra, qui est très attachant. Elle est à l'aube de sa destinée et se perd un peu dans tous les signes qui viennent à elle, ne sachant comment réagir. Je me suis attachée à elle et j'ai eu envie de savoir, de comprendre ce qui lui arrivait. Ce qui fait qu'il a été difficile de poser ce livre.

J'ai eu un coup de coeur pour la deuxième partie du livre, dont je ne peux pas trop parler pour éviter de vous dévoiler trop de chose si vous désirez lire ce livre. Mais j'ai beaucoup apprécié ce nouveau personnage (en plus qui porte le même nom que moi :-P) et ce qu'elle vit est très touchant, très beau. Ca m'a fait fondre avec mon petit coeur de romantique, même si la fin n'était pas celle que j'attendais!!

Le titre est excellemment bien trouvé et colle parfaitement à l'histoire même si on n'en comprend le sens que vers la fin. C'est tellement beau ce qui est décrit dans ce livre, cette destinée tracée depuis la nuit des temps. J'aime cette idée que tout ce qui nous arrive est écrit quelque part, même si cela pourrait ouvrir un débat et que tout a un lien avec un passé que nous méconnaissons voire ignorons. Il y a un sujet qui est évoqué dans ce livre qui m'interpelle et auquel je crois: la réincarnation. En tout cas, Céline Guillaume maîtrise ces sujets et c'est un délice de la suivre sur les chemins qu'elle dessine.


J'ai un énorme coup de coeur pour cet auteur, au bout de deux ouvrages lus... Tellement que j'ai déjà précommandé son prochain ouvrage qui sort à la fin du mois! Je ne regrette pas d'avoir croisé sa route au Salon du Livre de Paris cette année!
Ce livre là n'est pas un coup de coeur, il m'a manqué un tout petit quelque chose que je suis incapable de déterminer. Mais ça reste un livre que j'ai adoré!!! 




Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (58/50) et le challenge Littérature de l'Imaginaire (29/36).


 

Mots doux :

Ecrire un mot doux