13 mai 2016

"La petite boulangerie du bout du monde" de Jenny Colgan



Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro?
Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly se consacre à son plaisir favori: préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues - avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands - en petits bonheurs partagés, ce qui n'était qu'un break semble annoncer le début d'une nouvelle vie...







Drôle d'idée de commencer une critique en postant ainsi une vidéo Youtube, et surtout une chanson de Nolwenn, que j'aime beaucoup, soit dit en passant. Mais j'ai eu cette chanson dans la tête pendant presque toute la lecture de ce livre. C'est typiquement l'ambiance qui est relatée au fil de ces pages, avec je vous avoue, un peu plus de gaieté tout de même!!



Tout plaquer et partir sur une île, loin de tout, de la civilisation, du monde de surconsommation dans lequel nous vivons, c'est un rêve, un fantasme presque pour moi. Je sais que j'en serais incapable, j'ai trop besoin de mon confort, de la chaleur et surtout pas de fuites dans mon toit. J'ai besoin de réseaux internet et téléphonique et j'ai besoin de mon homme surtout, ainsi qu'un certain équilibre. 


Et pourtant, ce que vis Polly, j'aimerais en être capable.


Elle n'a pas le choix, son entreprise est en faillite, son couple aussi, son compte en banque; bref, elle n'a plus rien que l'envie de s'en sortir et de prendre le temps de réfléchir et de se remettre à flots. Quoi de mieux qu'une île où les loyers sont abordables pour sa bourse trouée?



J'aime la Bretagne, c'est la terre de mes ancêtres. Ici, nous sommes en Grande-Bretagne et pourtant, j'ai eu l'impression d'être en France, dans cette région de mon coeur et j'ai adoré cette ambiance. Les étrangers ne sont pas toujours les bienvenus, fauteurs de trouble ou annonceurs de nouveautés que certains se refusent. Et puis la mer, violente et impitoyable, de tempêtes en accalmie, elle prend dans ce livre tout son sens.


Polly est un personnage très intéressant à suivre, jeune trentenaire qui remet toute sa vie en cause et doit réapprendre à vivre au milieu de nouvelles règles qu'elle méconnaît encore. Réapprendre à être elle-même, ce qui est sûrement le plus compliqué.

Ce que nous suivons dans ce livre c'est le combat d'une femme à la recherche d'elle-même et pourquoi pas d'un peu de bonheur pour un futur plus apaisé.

Il y a beaucoup d'autres personnages importants et très intéressants, j'ai eu un petit coup de coeur pour Jayden, jeune pêcheur qui n'aime pas la pêche, très touchant!! 

Tarnie bien évidemment, et puis pour ce fameux vétérinaire qui m'a bien fait rire et que j'aurais aimé voir un peu plus. 
Je ne peux pas ne pas parler de Kerensa, meilleure amie de Polly, à l'opposé de cette dernière qui apporte une touche de folie et de superficiel totalement décalé dans ce livre mais qui apporte tout son charme. 
J'ai eu plus de mal avec Huckle, apiculteur de son état que j'ai mis beaucoup de temps à cerner. Il apporte la petite touche américaine du livre et puis du miel surtout!!!


Ce livre est bourré d'humour, de sentiments joyeux et beaucoup plus tristes, ce sont finalement des histoires de vie comme j'aime en lire de temps en temps. Une écriture simple et plaisante à lire, du plaisir à chaque page, beaucoup de rebondissements inattendus et de petites pépites cachées un peu partout au milieu des pages!!





Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (42/50), dans le Challenge des Sagas, ainsi que dans le challenge Emprunts des livres (18/24).



2 commentaires:

  1. il me tente beaucoup, je me le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment super, un bon moment de lecture, n'hésite pas ;-)

      Supprimer