7 avr. 2016

"Les Kerns de l'oubli - Tome 1: L'exil" de Feldrik Rivat



Quatrième de couverture.

Une malédiction pèse sur lui: "Nul fils ne connaîtra son père!" Erkan est son nom.
Héros maudit, dernier-né d'une lignée millénaire, il a commis une faute, voilà bien longtemps et se voit depuis condamné à se réincarner, à jamais, pour se racheter.
Mais qui se souvient encore de l'objet de son délit? Que reste-t-il de ce monde enfoui dans les vestiges de temps oubliés?

Archéologue de métier, l'auteur pioche ici dans les mondes anciens, de quoi nourrir son univers et donner à l'ensemble une patine réaliste. Un monde humain, aux enjeux humains, de la magie, de la sorcellerie, une ambiance fin d'Antiquité et début du Moyen-Âge: de quoi emporter le lecteur, poussé par un souffle épique, dans un voyage onirique qui le perdra dans les limbes du temps...


Mon avis.

Comment ce livre s'est-il retrouvé entre mes mains?

Et bien, lors de ma flânerie à Livre Paris 2016, je me suis approchée du stand des Editions de l'Homme Sans Nom et j'ai commencé à discuter avec l'auteur Feldrik Rivat. Me présentant d'abord son dernier ouvrage, il en vient à me parler de sa trilogie, me séduisant très rapidement. Une épopée dans le passé sur un fond de magie, sorcellerie et voyage dans le temps, un livre qui peut se relire plusieurs fois sans avoir la même impression à chaque lecture... Il ne m'en fallait pas plus, surtout que les couvertures des ouvrages sont magnifiques, et j'ai donc acheté la trilogie.

Et pour le moment, après le premier tome, je ne le regrette absolument pas.


Comment s'est passé le premier contact?

C'est le moment où j'avoue que mes débuts avec le livre ont été un peu difficiles... J'ai rapidement lu les premières pages et ai baigné dans l'univers proposé par l'auteur. J'ai été tout de suite emballée mais par la suite, ça s'est un peu compliqué.
J'ai eu du mal à me faire au style d'écriture, que j'ai trouvé très compliqué et ne comprenant pas tout. Il y avait plusieurs personnages et je ne voyais pas qui était qui et j'ai été un peu confuse. J'ai posé le livre, ai lu d'autres livres et puis j'y suis revenue... Et j'ai enfin été happée dans l'histoire!!


Une fois cette première impression passée, comment est ce livre?

Et bien formidable!! J'ai pris énormément de plaisir à cette lecture et ai réussi à me faire au style d'écriture qui me semble être du vieux français. Un langage soutenu où je ne connaissais pas certains mots, ni certaines expressions, mais j'ai appris et ça a été, de ce fait, une lecture très instructive. Je suis très admirative de l'auteur qui a su remettre au goût du jour certains mots qui ont été oublié dans notre langue, laissé de côté et c'est tout simplement génial!! "Icelui" par exemple est présent partout dans cet ouvrage et je le trouve beaucoup plus joli que "celui-ci".

Au delà de l'écriture, il faut souligner l'univers créé par l'auteur. C'est une fois de plus admirable!! Il y a énormément de détails, une richesse dans les descriptions que j'ai eu l'impression de voir l'histoire et non simplement de la lire. J'ai su parfaitement imaginer les paysages, les villes, les gens; vivant certaines actions aux côtés des protagonistes.
Que de choses inventées par l'auteur: des mots (merci le lexique!), des pouvoirs en accord avec la nature, tout simplement fascinants, de la magie plus ou moins noire, des personnages multiples et variés, des dieux très étranges... Je le redis mais ce livre est d'une richesse, nous entraînant dans un univers sublime (enfin, il est quand même assez sombre mais très intéressant).

Le changement de point de vue apporte aussi également beaucoup à la lecture. Cela permet d'être partout, de tout suivre et de mieux prendre part à tout ce qui se trame. Savoir certaines choses en avance par rapport aux personnages nous implique davantage et nous attache plus à certains d'entre eux.
Cela permet aussi de voir les personnages d'un point de vue d'autres personnages, et du coup de les apprécier plus ou moins.


Et d'ailleurs ces personnages?

Je vais encore me répéter mais ils sont d'une richesse... C'est époustouflant. Multiple, ils sont tous différents, chacun ayant sa particularité, permettant qu'on l'apprécie ou non. Bien évidemment, l'auteur nous guide très largement et j'ai détesté les méchants, et adoré les gentils!!

J'ai réellement détesté Cataxak. Comment un être peut-il être aussi abject, si peu humain, sans aucune moralité? Même s'il est tout cela, il amène beaucoup de choses à l'histoire, permettant nombre action et péripéties. Il m'a fait pensé à Langue de Serpent dans "Le Seigneur des Anneaux", le conseiller du roi du Rohan. Tapi dans l'ombre, à comploter sans que personne ne se doute de rien au départ.
Mais je le reconnais, il est indispensable à l'histoire.

Awana m'a fascinée mais je crois que c'était voulu!! Elle est la touche féminine par excellence, entourée de mystères, il est difficile de la cerner et de savoir qui elle est réellement et ce qu'elle désire. C'est une sorte de fantasme, j'ai été à chaque fois avide de la retrouver.

J'ai beaucoup apprécié Erkan et j'ai été hallucinée de tout ce qu'il a eu à subir dans ce tome-là, parce que pour lui, cela ne s'arrête jamais. C'est un personnage intéressant à suivre parce qu'il n'a aucun souvenir de sa vie, donc nous réapprenons tout pas après pas avec lui. Cela permet de mieux comprendre certains aspects de l'histoire même si beaucoup ne nous ai délivré qu'à la fin. Il a un capital sympathie très important!

Il y a aussi Telleran, vieux sage qui semble avoir un savoir sans limite, un pouvoir impressionnant... Un peu comme la mémoire de la terre, je l'ai bien apprécié.

Il y en a tant d'autres que je pourrais citer mais dans ce cas-là, ma critique sera bien trop longue et pas forcément intéressante!


Une petite conclusion?

J'ai un avis très positif sur ce livre et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l'univers si riche de l'auteur. J'ai envie de découvrir la suite assez rapidement mais comme ce n'est pas une lecture reposante, au vu de l'écriture et la richesse de l'univers, je vais attendre un peu! Et puis un peu de suspense n'a jamais fait de mal à personne!!
Je suis ravie de ma rencontre qui m'a permis une belle découverte :D




Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (33/50), également dans le challenge Littérature de l'Imaginaire (20/24) ainsi que dans le challenge des sagas 2016 et dans le challenge PàL 2016.

 


2 commentaires:

  1. J'ai aussi beaucoup aimé suivre tous ces personnages et points de vue différents, mais il y a plein de choses qui restent assez flou, j'espère qu'on aura des réponses dans les prochains tomes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que les réponses sont dans les prochains tomes en effet!! Mais c'est ce qui est intéressant avec cette saga... Pour le moment, on n'a pas compris grand chose mais on a envie de savoir!!! (Enfin je parle pour moi!!)

      Faut que je récupère les suites pour les lire :-P

      Supprimer