22 mars 2016

"Mes trous de mémoire" de Pierre Crevoisier




Quatrième de couverture.
"... j'ai toujours préféré les mailles à l'envers et celles qui filaient droit, le fil du rasoir au fil à la patte. Même les jours de soleil me paraissent manquer d'imprévisible. La pluie, elle, danse avec le sol et, lorsqu'elle s'éloigne, elle laisse derrière elle quelques larmes en forme de flaques. Quand j'étais môme, je sautais dedans à pieds joints [...]
Un matin, alors qu'elle s'échappait de mes draps, j'ai vu un songe quitter la pièce avec elle. Il m'appartenait. Je le sais, je l'avais gagné à la sueur de la nuit."

Avec ses Trous de mémoire, Pierre Crevoisier revient en magicien-écriveur. Au dil de ces histoires brèves, on retrouve la poésie de son premier roman, Elle portait un manteau rouge, une douceur en plus, de joyeuses amertumes et l'humour de mots inventés, balancés comme des pierres bleues le long du chemin. Vous vous surprendre à danser au rythme de de ces nouvelles d'un pas chaloupé, partout, derrière la lune.



Mon avis.

Pourquoi avoir demandé ce livre en partenariat?

J'ai été très intriguée par le titre "Mes trous de mémoire"... Comment un auteur peut-il parler de ses propres trous de mémoire? Cela n'a, en apparence, aucun sens et c'est ce qui m'a intrigué dans ce livre. Je suis aussi intéressée par ce sujet que sont les trous de mémoire, car c'est un fait effrayant et fascinant: comment cela fonctionne-t-il? Comment arrive-t-on à oublier? Peut-on recouvrer la mémoire à la suite de ces trous de mémoire?

J'ai été aussi beaucoup intéressée par le format "nouvelles". Je ne suis pas du tout une lectrice de nouvelles et je ne sais même pas la dernière fois que j'en ai lu une... Généralement j'évite ce genre car les histoires courtes n'ont pas ma préférence, j'aime les livres complets, où il y a le temps de connaître les personnages, l'univers, ... Je me suis dit que c'était une bonne idée de me lancer de nouveau dans un recueil de nouvelles, pour me sortir un peu de mes habitudes, de ce que je lis toujours.

Et puis je n'ai encore jamais eu l'occasion de lire un livre des Editions Slatkine, alors toutes ces raisons ont fait que j'ai tenté ma chance, et je remercie PartageLecture de m'avoir fait confiance.


Qu'ai-je pensé de ce recueil de nouvelles?

Ce livre a été une très belle découverte, je ne m'attendais pas à apprécier autant toutes ces nouvelles. J'ai été embarquée dans l'imaginaire de l'auteur, dans son univers grâce à sa plume très féérique et j'ai vraiment apprécié ma lecture. J'ai trouvé l'ensemble de l'ouvrage très poétique et il a réussi à m'amener quelques larmes d'émotions.

L'auteur a une imagination vraiment très développée en tout cas car il a su m'emmener dans son univers sans faire aucun effort, de par sa plume, ses écrits, ses personnages, ses mondes, ... J'ai adhéré à ce qu'il me racontait, je l'ai suivi, parfois j'ai essayé de le précéder mais sans y parvenir. Et puis tous ces mots créés, inventés rendent la lecture encore plus intéressante, amenant des sourires face à l'impensable!! Cela donne une petite note d'humour qui se mêle parfaitement bien à la poésie de l'ouvrage.

Le thème de la mémoire et de l'oubli parsème l'ouvrage et chacune des nouvelles, traité de manière différente mais toujours très intéressante. Cela donne droit à de nombreuses visions pour ce même thème.

Il n'y a aucune nouvelle que je n'ai pas apprécié, au contraire, chacune m'a entraînée dans son univers, me permettant de m'attacher même furtivement aux personnages. J'avais envie de connaître la suite, de savoir ce qu'il allait advenir des personnages sans jamais être déçue que cela se termine si rapidement.


S'il fallait retenir une ou deux nouvelles?

Déjà, la première nouvelle du recueil "L'homme sans nez", c'est avec cette nouvelle que j'ai découvert la plume et l'univers de l'auteur et de ce fait elle a une place particulière. Je l'ai lu deux fois d'ailleurs, prenant le temps de la savourer.
J'ai également été très marquée par une phrase qui m'a faite sourire et que j'ai trouvé juste géniale: "Vous aimez regarder sous les jupes des arbres?"  Je crois que cette phrase peut résumer l'ensemble de l'oeuvre.

Un clin d'oeil particulier à la nouvelle "Le voyage en Océgon" que Pierre Crevoisier a écrit en collaboration avec son fils que j'ai beaucoup apprécié. Elle a un ton très enfantin mais toujours très poétique et les mots inventés sont géniaux. Beaucoup de tendresse dans cette nouvelle, ainsi que la complicité d'un père et d'un fils qui ressort à travers les pages.
Chapeau bas Maxime ;-)



Un regret?

Oui, un malheureux regret... Il est inscrit à la fin des thèmes musicaux pour écouter les nouvelles, mais à la fin... Du coup, je ne l'ai vu qu'une fois les nouvelles lues et je n'ai donc pas pu les lire en écoutant de la musique (chose que je ne fais jamais d'ailleurs!). Certes je peux les relire et je le ferais à l'occasion mais j'ai perdu la possibilité de les découvrir, complètement immergée dans le monde de l'auteur.


Pour conclure?

J'ai passé un excellent moment avec ce recueil de nouvelles, et je ne regrette pas de m'être laissée tenter. Ce qui est sûr, c'est que ce livre ne fera pas parti de mes trous de mémoire, bien au contraire, il va garder une empreinte dans mon esprit :-D  Cet ouvrage contient plein de petites phrases qu'on a envie de garder auprès de soi, comme des petits trésors.
Je remercie les Editions Slatkine et le forum PartageLecture pour la confiance qu'ils m'ont accordé et pour la découverte qu'ils m'ont permise de faire.

2 commentaires:

  1. Joli billet Elyuna.
    Je l'attendais depuis les résultats du partenariat!
    Moi qui ne possède pas de LAL, je vais noter le titre, et le glisser dans mon sac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je t'ai donné envie de le lire, j'en suis ravie :D
      Merci de ton passage!!

      Supprimer