25 mars 2016

"Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé" de J.K Rowling



Quatrième de couverture.

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année.
Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley?

C'est avec un mélange d'humour et d'art du suspense incomparable que J.K Rowling révèle dans ce sixième tome l'extraordinaire complexité de l'univers qu'elle a créé, et qu'elle met en place tous les ressorts du dénouement.


Mon avis.

Honte à moi, j'ai un peu laissé de côté mon avis des deux derniers tomes. Et comme je ne suis plus du tout à chaud dans le saga, ça va être des avis pas très complets, je pense et j'espère que vous ne m'en voudrez pas.


Quelle saveur a ce sixième tome?

C'est comme quand vous êtes en CM2 par exemple, vous êtes les plus grands, vous devenez un peu la référence, ceux qu'on craint et qu'on respecte. Et bien ce sixième tome a un peu cette saveur là pour moi.
Harry va passer beaucoup de temps avec Albus Dumbledore, ce personnage si mystérieux, qui attire par sa grandeur d'âme et sa puissance. Et là, nous allons aller au plus près de lui, passer du temps avec lui, découvrir certains secrets, s'initier à la lutte qu'il mène depuis longtemps. Et Harry prend enfin sa place, se découvre une nouvelle importance, une nouvelle lutte à accomplir.

Une fois encore, ce tome est beaucoup plus sombre que les précédents, nous entraînant dans les racines du mal, au plus près de Lord Voldemort, ou plutôt de Tom Jedusor, ce garçon qui a mal tourné... Ou mal commencé.
Nous plongeons au plus près de ce qu'il a été, de ses pensées, sa manière de réfléchir, et c'est très intéressant, bien qu'un peu angoissant. Ce personnage a quelque chose de sinistre et de foncièrement mauvais en lui. C'est même le mal à lui tout seul, il en est sa définition, cela est de plus en plus clair.


Et ce Prince de Sang-Mêlé?

Encore un mystère très intéressant dans ce livre, avec ce manuel des potions appartenant au fameux Prince de Sang-Mêlé... Mais qui est-il? Etait-ce un personnage mauvais, gentil? Il semble également y avoir un fond de sournoiserie dans cet être mais Harry ne sait pas qui cela peut-être.
Cela va être la source d'un nouveau sujet de dispute entre les trois protagonistes, qui voient une nouvelle fois leur amitié chahutée. Heureusement qu'elle est à l'épreuve de tout et qu'elle a prouvé sa résistance, car plus le temps passe, plus Harry a besoin de Ron et Hermione.

A côté de cela, il y a aussi Drago Malefoy, que Harry déteste cordialement depuis le premier tome et qui va faire une fixation sur lui. C'est impressionnant de voir comment le fait de détester quelqu'un peu fait perdre la raison et tout sens logique. Sur ce coup là, Harry sera seul contre tous pour faire admettre sa théorie.
Dans ce tome, Drago me fait beaucoup de peine parce qu'il est visible qu'il souffre et comme c'est un de mes petits protégés, et bien je trouve ça triste. Après il est fidèle à lui-même, arrogant bien qu'un peu moins virulent que les années précédentes.

Rogue a aussi une saveur particulière dans ce tome (oui oui, il a une saveur, c'est comme ça ^^). Il est de plus en plus difficile de savoir de quel côté il est et cela est frustrant de ne pas connaître les raisons qui pousse Dumbledore à lui faire confiance. J'aime beaucoup ce personnage car il est d'une complexité impressionnante et il est difficile de le cerner tout à fait.


Une petite conclusion?

C'est un tome fascinant par tout ce qu'on apprend, par l'avancée de la quête de Dumbledore et Harry, et par les liens qui se renforcent quelque peu entre eux. Des personnages vont avoir une place plus importante que dans les tomes précédents et puis... Il y a la fin...
Cette fin est juste... Inqualifiable!! J'ai encore passé une bonne partie de mon temps à pleurer (même si je connais l'histoire) comme toute sensible que je suis.
C'est une des forces de cette saga, nous fait rire et pleurer tout le long de l'histoire de Harry, en plus de nous faire rêver par cet univers magique :D



Ce livre rentre dans mon challenge 50 romans en 2016 (28/50), également dans le challenge Littérature de l'Imaginaire (17/24) ainsi que dans le challenge des sagas 2016 et dans le challenge Relecture (9/60)


 

3 commentaires:

  1. je n'ai jamais lu d'harry potter. Je ne sais pas si je les lirais un jour!
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas la fantasy et la jeunesse niveau livre, tu n'aimeras pas!! Après dans le genre, ces livres sont exceptionnels!!
      Merci de ton passage, bonne semaine à toi ;-)

      Supprimer
    2. C'est bien pour ça que je n'ai jamais lu mais par curiosité j'en lirais peut-être quand même un !
      Bonne semaine à toi aussi !

      Supprimer