3 nov. 2015

"Dieu me déteste" de Hollis Seamon


Titre: Dieu me déteste 
Titre original: Somebody up there hates you
Auteur: Hollis Seamon
Traductrice: Marie de Prémonville
Editions: 10/18
Date de parution: 7 mai 2015
Nombre de pages: 240
ISBN: 978-2-264-06420


Quatrième de couverture:
New York, hôpital Hilltop. Richard sait qu'il ne fêtera pas ses dix-neuf ans, mais il a une furieuse envie de vivre ! Et d'embrasser Sylvie, la jolie fille de la 302... Contre la montre, le corps médical et sa famille toquée, ce Roméo casse-cou décide donc de flamber ses derniers rêves. Jusqu'à jouer son destin au poker, dans un des plus beaux bluffs jamais montés contre le sort...
Ce roman bouleversant offre une leçon d'humour ravageuse et une extraordinaire leçon de vie.


Mon avis.

Ce livre me fait de l'oeil depuis qu'il est sorti et il est tombé dans mes mains à l'occasion d'une soirée lecture avec mes collègues. Je n'ai pas regretté de l'avoir lu bien au contraire.

Je m'attendais à pleurer tout au long du livre, sensible comme je suis à la lecture et j'avais prévu mon petit paquet de mouchoirs. Et bien, je me suis trompée et je n'ai pas versé une seule larme. Le sujet est tellement bien traité qu'il n'est pas triste mais au contraire, "rigolo", plein de vie. Cela est une belle leçon de courage et de vie.

Richard est un jeune homme plein de fougue et nous n'avons pas d'autres choix que de nous attacher à lu, et c'est ce que j'ai fait bien évidemment. Il est dur de penser qu'il va mourir si jeune, comme tant d'autres gamins dans son cas mais il arrive à positiver tout cela finalement. Il a une vision de la vie très particulière liée à son état bien évidemment et le fameux "DMD" m'a beaucoup fait sourire. Comment dire autrement quand on se sait condamner si jeune?
Il a tout de même un sacré caractère et je n'ai pas été d'accord avec toutes ces décisions mais je ne lui en tiens pas rigueur. C'est si difficile de se mettre à sa place et de se dire, "et si j'allais mourir avant mes dix-neuf ans, qu'est-ce que j'aurais fait?" Personnellement je n'ai toujours pas la raison.


Beaucoup de péripéties pour ce pauvre service de soins palliatifs qui n'a pas l'habitude de faire face à deux adolescents mais qui surmonte brillamment toutes les épreuves. Beaucoup de personnages aussi, des plus attachants aux plus détestables, tous y passent, y laissent leur empreinte avant de repartir.

Finalement ce livre est très humain, donne une leçon de courage et l'envie de profiter de chaque seconde de sa vie. Elle est si courte et n'importe qui peut souffrir d'un "DMD", alors il ne faut pas perdre de temps. 
Et c'est ce que Richard nous explique ainsi que Sylvie: ne pas perdre de temps, ne pas perdre une seule journée, elles sont si précieuses! Et puis surtout y croire et se battre pour réaliser les choses que nous désirons. Un peu de volonté et d'obstination et même les choses les plus insurmontables deviennent surmontables.

J'adore tous ces livres qui donnent une envie folle de vivre et de profiter et "Dieu me déteste" est de cette veine là. J'aime sortir d'un livre et me dire "Oui j'ai de la chance, je ne vais pas la gâcher et je vais profiter". Tout cet optimiste est une bouffée d'air frais que j'aime avaler et ce livre a joué parfaitement ce rôle. Un petit pincement au coeur à la fin et je repars avec Richard et Sylvie à mes côtés, gravir de nouvelles montagnes toujours plus hautes.

Un livre qui fait du bien.

Mots doux :

Ecrire un mot doux